Barreau de Nice/Chantiers de la Justice : wait and see

Barreau de Nice/Chantiers de la Justice : wait and see

Vendredi 16 février 2018, par LE DIOURON

Le barreau de Nice n’a pas suivi le CNB sur le chemin de la revendication ce 15 février. Pourquoi ? Le tandem Valentin CESARI/ Martine VIDEAU-GILLI s’en explique.

réforme Nice
Des propositions, pas des actes : c’est aujourd’hui que Nicole BELLOUBET, garde des Sceaux, doit remettre sa première copie au CNB quant aux "Chantiers de la Justice", pour un texte mis à la concertation "jusqu’à la fin-mars" précise Valentin CESARI, Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Nice, un barreau de fait peu mobilisé aujourd’hui.

"Le Conseil National des Barreaux se réunit en AG ces 16 et 17 février, pour justement examiner ce projet de loi, et faire ses propositions, toujours dans le cadre de la concertation. Alors si nous sommes bien évidemment d’accord avec nos confrères de Grasse sur le manque de moyens de la Justice (un élément récurrent), il paraît un peu prématuré de manifester sans connaître encore le projet soumis à la concertation."

Me Martine VIDEAU-GILLY, vice-bâtonnier, n’en comprend pas moins le sentiment des Grassois, mais qui pour l’heure ne peuvent que "redouter". "Nous, nous voulons avoir en mains des éléments concrets pour réagir. Nous avons d’ailleurs réuni le Conseil de l’Ordre en début de semaine pour fixer notre ligne de conduite. Nous sommes réactifs, attentifs, mais en même temps, nous attendons d’en savoir plus." Et l’attente ne sera pas longue, puisque Nicole BELLOUBET doit livrer ses premiers indices dans la soirée.

Plus d’informations :
https://tribuca.net/lois-et-chiffres_29674056-barreau-de-nice-chantiers-de-la-justice-wait-and-see