Bayonne, Pau, Mont de Marsan, Dax : les professionnels de justice dénoncent la réforme

Bayonne, Pau, Mont de Marsan, Dax : les professionnels de justice dénoncent la réforme

Samedi 17 mars 2018, par Théophile LE DIOURON

"Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas claqué la porte". Ce vendredi 16 mars comme depuis le 15 février dernier, les avocats, magistrats et greffiers ne décolèrent pas. En cause, le manque de concertation et le flou relatif autour de certaines mesures du projet de loi de programmation pour la justice 2018-2022, communiqué la semaine dernière aux principales organisations. Après une "journée morte" organisée ce jeudi par les barreaux de Bayonne et de Pau, c’était au tour des professionnels bordelais de se rassembler devant les marches du TGI pour dénoncer ce qu’ils voient comme une "précarisation accélérée".

Chantiers Aqui Bordeaux le 17 mars

Une grogne qui dure

Hier, les barreaux de Bayonne et de Pau ont donc organisé une "journée morte", histoire de donner suite à la première mobilisation girondine intersyndicale et interprofessionnelle du 15 février dernier.
Les barreaux de Mont-de-Marsan et Dax ont aussi suivi le mouvement. Pour certains, c’est loin d’être la première fois

"Toutes les juridictions ont dû répondre à des questionnaires en novembre qu’il fallait rendre un mois plus tard, ils ont été examinés fin décembre, on a eu des rapports tout de suite après dont on peut quand même se demander s’ils étaient vraiment la synthèse de tous les questionnaires reçus. Une première phase de consultation a été organisée en janvier, les organisations syndicales ont été reçues par la Ministre, et puis on a attendu les textes..." déplore Françoise Martres, déléguée du Syndicat de la Magistrature

Plus d’informations :
http://www.aqui.fr/societes/reforme-de-la-justice-bordeaux-denonce-a-son-tour,16914.html