Cherbourg Un urgent besoin de renforts

Cherbourg Un urgent besoin de renforts

Jeudi 23 février 2017, par LE DIOURON

Les conciliateurs de justice de Cherbourg et du Nord Cotentin ont besoin de renforts. Et ils le font savoir dans l’édition d’Ouest-France du 22 février 2017.

Cherbourg Ouest France

Les quatre conciliateurs de justice en poste dans la ville lancent un appel dans le journal à vocations aux côtés du vice-président du tribunal d’instance M. Patrice LACHAPELLE. Leur besoin est d’autant plus pressant que trois conciliateurs ont quitté leurs fonctions récemment.
« La plupart des litiges de la vie quotidienne naissent d’un manque de communication et ne nécessitent pas de passer devant les tribunaux pour être réglé expliquent les conciliateurs cherbourgeois au journal. La loi de modernisation de la justice poursuivent-ils un store désormais l’obligation de recourir à la conciliation justice pour tous les litiges de la vie quotidienne de moins de 4000 EUR avant l’engagement d’une procédure ».
L’essentiel des cas traités concerne des problèmes de voisinage lié à l’entretien des haies, au bornage des propriétés… Il y a aussi bon nombre de problèmes de contrats avec les fournisseurs d’accès à Internet. « Pour 193 personnes reçues, François ABALLEA a réglé 107 affaires en 2016. « La plupart du temps quand les gens rentrent dans le bureau, ils ne se parlent pas. Il y a une hostilité considérable. Il repart en se serrant la main dans la plupart des cas. On fait tomber les sont les tensions ».