Cour d'Appel de Paris Renée DOLLA Vial reçoit les insignes de la Légion d'Honneur

Cour d’Appel de Paris Renée DOLLA Vial reçoit les insignes de la Légion d’Honneur

Lundi 29 juin 2015, par LE DIOURON

« Une personne remarquable ! » L’élogieux qualificatif est de Chantal ARENS. La Première Présidente de la Cour d’Appel de Paris l’a prononcé lors de la remise des insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à Renée DOLLA VIAL, avocate honoraire et toujours conciliateur de justice à la Cour d’Appel de Paris.

Renée DOLLA VIAL médaille

La sourire radieux de Renée DOLLA VIAL

La cérémonie tout à la fois sobre et chaleureuse s’est déroulée lundi 22 juin 2015 dans la prestigieuse Galerie des Portraits de la Première Présidence de la Cour d’Appel de Paris, en présence de membres proches et chers de sa famille. D’un parterre de personnalités et d’amis aussi. «  Douée d’un sens inné de la relation humaine", pour reprendre le mot de la Première Présidente, l’avocate honoraire du barreau de Paris, a noué de solides relations d’amitié « entretenues avec fidélité ».

Droiture et bienveillance

La prestigieuse distinction qui lui a été remise vient récompenser une femme « aux valeurs humanistes » chevillées au corps. Une brillante juriste et avocate de renom du barreau de Paris. Une grande dame de cœur aussi, qui l’heure de la retraite venue, a choisi de s’investir dans la conciliation de justice. Pour mettre son expérience et ses connaissances au service de la recherche de solutions amiables dans les litiges dont il lui est donné de connaitre.
Retraçant son parcours, Chantal ARENS a rappelé en termes chaleureux « les premières années d’une vie familiale heureuse » dans sa ville natale de Cannes. Des études très brillantes à la faculté de Nice, puis de Paris. Le métier d’avocate qu’elle embrasse, sitôt le diplôme en poche. Son cabinet de grande renommée à Paris. « Tout auréolé des qualités qui vous sont reconnues », relève la Première Présidente dans son éloge. Votre esprit, votre droiture, votre exigence, votre honnêteté intellectuelle et aussi votre grande bienveillance. »

Le sacerdoce de la conciliation à la retraite

En décidant de remiser sa robe d’avocate en 1999, Renée DOLLA VIAL n’entend cependant ni déserter les couloirs du Palais de Justice de
Paris, ni renoncer à ses passions de toujours. « Dans une société actuelle plus prompte à s’intéresser à des valeurs marchandes, vous choisissez de vous consacrer à des taches d’intérêt général en devenant conciliatrice de justice » se réjouit Chantal ARENS. Vous entrez dans une sorte de sacerdoce, pour mener une œuvre extrêmement utile au service de la Justice. De manière bénévole et dans la plus grande discrétion, à Paris, où vous auriez, pourtant, pu continuer à exercer des activités plus rémunératrices ».
Aux yeux de la Première Présidente « Renée DOLLA VIAL incarne la conciliation peut-être plus d’autres ».

L’article complet dans le document ci-joint

Renée Dolla Vial Remise Légion d Honneur 8 juillet 2015