Des coqs beaucoup trop matinaux au cœur d'une discorde à Moulins

Des coqs beaucoup trop matinaux au cœur d’une discorde à Moulins

Jeudi 14 décembre 2017, par Théophile LE DIOURON

Moulins n’échappe pas au phénomène : de plus en plus de citadins sont excédés par le chant des coqs. Un conciliateur de justice est intervenu mercredi, rue du Pont de Bois, pour jouer la carte de l’apaisement.

Moulins Des coqs de discorde

François Dubois conciliateur de justice (à droite) a joué la carte de l’apaisement. © Philippe BIGARD

La jeune moulinoise n’en peut plus. Cette trentenaire salariée de la fonction publique qui habite, depuis mai dernier, dans une résidence de la rue du Pont de Bois, à Moulins, en a ras-le-bol d’être réveillée, chaque matin, dès 6 heures par les chants stridents de plusieurs coqs installés sur des terrains tout en bas de chez elle.

Quand ce n’est pas carrément à 4 h 30, l’été. « L’un commence, et ensuite, les autres lui répondent. Ça peut durer un quart d’heure ! », raconte-t-elle, excédée. « Je peine à me rendormir. Et là, je commence vraiment à manquer de sommeil. Une des mes voisines a changé sa chambre de place, mais pour moi, impossible ».
« Comment faire taire un coq sans le faire passer à la casserole »
François Dubois (Conciliateur de justice)

Alors, elle s’est renseignée auprès de la mairie, a recherché les propriétaires des volatiles et contacté la police, laquelle l’a orientée vers un conciliateur de justice, pour trouver une solution. Et éviter que l’histoire ne se termine, comme tant d’autres, devant un tribunal.

François Dubois, conciliateur bénévole au tribunal d’instance de Moulins, n’en est pas à sa première affaire de volatile. Celles-ci se multiplient, dans l’agglo de Moulins, résultat d’un conflit générationnel : la présence de volatiles dans les jardins dispersés un peu partout en ville est bien moins supportée par de jeunes citadins aux vies actives trépidantes.

Plus d’informations :
http://www.lamontagne.fr/moulins/insolite/justice/2017/12/14/des-coqs-beaucoup-trop-matinaux-au-cur-d-une-discorde-a-moulins_12667999.html