France Soir : Limoges fait le forcing pour rester sur la carte judiciaire

France Soir : Limoges fait le forcing pour rester sur la carte judiciaire

Mercredi 28 février 2018, par Théophile LE DIOURON

La cour d’appel de Poitiers ou celle de Limoges ? Convaincus que l’une de ces deux juridictions de Nouvelle-Aquitaine va être rayée de la carte judiciaire, les avocats limougeauds proposent à la Chancellerie de faire au contraire de leur ville un exemple de modernisation de la justice.

"Nous ne sommes pas idiots, nous avons faits nos calculs", explique à l’AFP le bâtonnier Abel-Henri PLEINEVERT, qui mène la bataille avant que la garde des Sceaux Nicole BELLOUBET ne présente prochainement son projet pour rationaliser le maillon territorial de la justice.
"Dans ces dernières annonces, dit-il, la ministre promet le maintien de 17 cours de plein exercice. Une fois que vous avez retranché les 13 chefs-lieux des nouvelles régions, les cours de Paris, Versailles et Nice qui bénéficieront vraisemblablement d’un traitement à part, il ne reste qu’une place.

Sachant que Nicole BELLOUBET a indiqué que la Nouvelle Aquitaine était, en tant que très vaste région, une prétendante naturelle au maintien de deux cours, nous savons désormais que nous sommes en concurrence avec Poitiers".

Plus d’informations :
http://www.francesoir.fr/actualites-france/limoges-fait-le-forcing-pour-rester-sur-la-carte-judiciaire