Toogle
Fédération des Associations de Conciliateurs de Justice
Concilier pour Réconcilier

Accueil > Espace Presse > La Voix du Nord

La Voix du Nord

L’Ordre National du Mérite aux deux Jean-Claude de Dunkerque et Valenciennes

Publié le mardi 7 avril 2015 , par

« Le jour de gloire de Jean-Claude HALLIEZ, l’humble serviteur des autres » a titré la Voix du Nord de Valenciennes. « Les trois vies de Jean-Claude SALEK », lui a répondu en écho la Voix du Nord de Dunkerque. Deux titres de presse élogieux pour saluer la promotion de deux conciliateurs de la cour d’appel de DOUAI dans l’Ordre National du Mérite.

Aux remises de la prestigieuse distinction des parterres de personnalités et de chaleureux hommages adressés aux deux récipiendaires méritants ainsi qu’à la noble mission qu’ils mènent depuis 20 ans pour l’un, dix ans pour le second. Conciliateurs de Justice depuis plusieurs années, 1995 et 2006, les deux collègues ont beaucoup donné de leur personne, de leur temps, leur patience, pour être utiles à nos concitoyens, tant dans le cadre de cette activité bénévole de Conciliateur de Justice, que dans bien d’autres domaines. La première cérémonie s’est déroulée à Douchy-les-Mines le 10 octobre 2014, la deuxième à Dunkerque le 28 février 2015 ; où personnalités et collègues Conciliateurs de Justice, ont partagé avec les nouveaux Chevaliers ce moment élogieux et convivial.

Jean Claude HALLIEZ décoré de l Ordre National du MériteJean-Claude HALLIEZ
« Un mélange de Montaigne et d’Albert Schweitzer »

Une émotion tangible a traversé la salle lorsque Jean-Claude HALLIEZ conciliateur rattaché au tribunal d’instance de Valenciennes a été fait chevalier dans l’ordre national du Mérite par Guy PASQUIER de FRANCLIEU, premier président de la cour d’appel de Toulouse.

Un humaniste né

Participaient à la cérémonie officielle de remise de la décoration, un parterre de hautes personnalités du monde judiciaire, politique, militaire et sportif. Plusieurs orateurs se sont succédés pour esquisser « la vie d’un humaniste né ». Sportif émérite, organisateur hors-pair, très investi dans la vie associative, le Noyellois Jean-Claude HALLIEZ âgé de 73 ans, ancien conseil juridique et fiscal devenu expert-comptable, assure bénévolement les fonctions de conciliateur de justice depuis 1995.
À l’époque, c’était le procureur de la République qui donnait son aval. En l’occurrence, l’atypique Éric de Montgolfier, rendu célèbre par la sulfureuse affaire du match truqué VAOM. Délégué pour la juridiction valenciennoise, il assure même la formation de ses pairs. « C’est pour lui une véritable abnégation », note Me Hervé Delplanque, l’un de ses parrains en promotion.

Vous êtes terriblement attachant

« On m’a raconté qu’un jour il est monté sur un toit pour vérifier la conformité des travaux réalisés. C’est pour lui une vocation, presque un sacerdoce. Jamais partisan, il aime concilier, c’est un souci permanent de trouver un accord, une obsession, même. Il a une réelle capacité à dissiper le mécontentement. C’est simplement quelqu’un de bien », résume l’avocat qui voit en lui « un mélange de Montaigne, pour sa rigueur, et d’Albert Schweitzer, pour son engagement. « Vous êtes terriblement attachant, vous êtes aimé, Monsieur » a conclu Me Delplanque dans ce qui ressemblait à une plaidoirie.

L’article complet dans le document ci-joint.

Jean Claude Salez DunkerqueLes trois vies de Jean-Claude SALEK
« Tant qu’il y aura du jus dans le citron »

Tour à tour dessinateur industriel pour Usinor à Denain, puis professeur et proviseur, Jean-Claude SALEK est devenu au terme de ses trois vies professionnelles, conciliateur de justice en 2006, rattaché au tribunal d’instance de Dunkerque.
Et pour mener au mieux sa mission, la retraite venue, Jean-Claude SALEK a courageusement repris les chemins de l’école pour parfaire ses connaissances juridiques. A l’heure de la remise de la prestigieuse distinction dans l’ordre National du Mérite, un non moins prestigieux parterre de personnalités étaient réunies le 28 février 2015 à DUNKERQUE pour lui rendre l’hommage mérité.

Un travail gratifiant

« Conciliateur de justice, un travail gratifiant confie le médaillé au reporter de La Voix du Nord venu l’interviewé. On vient te voir pour régler ou tenter de régler tous les petits problèmes du quotidien. On saisit ou on convoque la partie adverse. On écoute et souvent ça suffit, confie Jean-Claude. Dont la Voix du Nord relève le taux flatteur de 65 % de résolution des litiges. Ça ne coûte rien, à la justice. Ça ne coûte rien aux parties et ça désengorge les tribunaux, se réjouit Jean-Claude HALLIEZ. On ne juge pas, on fait la paix sociale ».
Jean-Claude a poussé l’expérience jusqu’à devenir médiateur pénal à la demande du procureur en 2008. Son record, 217 conciliations menées dans une année.

Des motifs tantôt tragiques, tan tôt risibles

Profil de ces guérillas judiciaires interroge La Voix du Nord ? « Des motifs tantôt tragiques, tantôt risibles. Des gens fatigués, à bout, pour qui ça ne peut plus durer. Très souvent ce sont des problèmes anodins qui ont pourri faute de communication observe Jean-Claude HALLIEZ. Il y a l’agent assermenté qu’EDF envoie couper l’électricité aux mauvais payeurs, Il y a le type qui voulait s’installer à la campagne pour être tranquille et qui s’en prend à son voisin parce que son coq le réveille le matin. Il y a les querelles sur des générations du genre sa grand-mère aussi se comportait déjà comme ça avec la mienne. Dans ces cas-là on n’arrache pas l’accord aux forceps. Dans ces cas-là je donne aux gens le temps de réfléchir. »
Loin d’être las de ces différends de la vie, Jean-Claude HALLIEZ assure « qu’il continuera de rendre service aux autres tant qu’il me restera du jus dans le citron ».

PDF - 1.4 Mo
Article Jean Claude SALEK