MEDIAPART L'analyse des chantiers de la justice "ENTRE ORWELL et KAFKA"

MEDIAPART L’analyse des chantiers de la justice "ENTRE ORWELL et KAFKA"

Lundi 5 février 2018, par Théophile LE DIOURON

Je ne sais pas si l’on doit en rire ou en pleurer, tellement ces propositions de réforme sont totalement décalées avec les comportements humains que l’on constate dans les prétoires et tribunaux.

Depuis le 15 janvier 2018 ont été présenté les propositions des cinq chantiers de la justice que l’on peut retrouver en ligne : http://www.justice.gouv.fr/la-garde-des-sceaux-10016/restitution-des-chantiers-de-la-justice-31181.html

Lorsque l’on en parle avec les professionnels l’attitude de votre interlocuteur varie entre questionnement en pensant qu’il s’agit d’un mauvaise farce ou rires crispés en prévoyant la catastrophe institutionnelle qui est dorénavant à portée de décret.
En tout cas, le gouvernement veut aller vite. Après avoir mené une consultation à la hussarde, la ministre pense déposer ses projets de loi avec un passage devant le Conseil d’État le 15 février, et le vote en urgence pour le printemps.

La méthode tout d’abord, lancée en novembre la consultation n’aurait durée que 15 jours. Comment proposer une flexion collective voire une adhésion à une telle réforme d’ampleur en si peu de temps. Manifestement les bureaucrates à la manœuvre savaient déjà que tout cela relevait de la mascarade et avaient dans leur carton un projet tout prêt.

Plus d’informations :
https://blogs.mediapart.fr/gillessainati/blog/310118/chantiers-de-la-justice-entre-orwell-et-kafka?utm_source=Sociallymap&utm_medium=Sociallymap&utm_campaign=Sociallymap