Normandie, la réforme vue d'Alençon : "Il faut maintenir l'équilibre actuel" plaide le bâtonnier

Normandie, la réforme vue d’Alençon : "Il faut maintenir l’équilibre actuel" plaide le bâtonnier

Jeudi 1er février 2018, par LE DIOURON

Bertrand DENIAUD, ancien bâtonnier du barreau d’Alençon et conseiller régional de Normandie était l’invité de la rédaction de Tendance Ouest, mercredi 31 janvier 2018, pour évoquer la réforme de la carte judiciaire, voulue par le gouvernement, et qui n’est pas sans mobiliser les avocats dans la région.

réforme M Deniaud Almençon 1er fevrier

Bertrand DENIAUD, avocat dans l’Orne, ancien bâtonnier du barreau d’Alençon, et élu au Conseil régional

Après leurs confrères de Caen (Calvados) et plus globalement de l’ex-Basse-Normandie la semaine précédente, des avocats de Rouen se sont mobilisés mardi 30 janvier 2018 contre la réforme à venir au printemps de la carte judiciaire. Ils craignent des fermetures de tribunaux et des pertes de compétences par site, sans oublier la proximité pour le justiciable. Des inquiétudes que partage Bertrand DENIAUD, ancien bâtonnier du barreau d’Alençon et conseiller régional, invité de la rédaction de Tendance Ouest, mercredi 31 janvier 2018.

L’éloignement pour le justiciable

Cette réforme pourrait entraîner la fermeture de certains tribunaux, comme à Dieppe… Les cours d’appel de Caen et de Rouen pourraient aussi fusionner. "Ce que l’on sait c’est qu’il y aurait une fusion des deux régions, où on conserverait des sites, mais où tout serait centralisé visiblement à Rouen", explique-t-il avant d’ajouter : "Du coup, les dossiers les plus importants seraient gérés à Rouen. La cour de Caen n’aurait plus que quelques autres affaires. C’est inquiétant parce qu’on éloigne une partie de la Normandie de sa Cour d’appel."

Plus d’informations
https://www.tendanceouest.com/actualites-recherche.html?recherchetag=normandie