« On y met tout notre cœur », le bel exemple venu de Savoie

« On y met tout notre cœur », le bel exemple venu de Savoie

Le Dauphiné Libéré

Lundi 7 mars 2016, par LE DIOURON

Bel exemple de promotion de la conciliation, en proximité qui nous vient de Savoie. Dans son édition du 1er mars 2016, le Dauphiné Libéré offre un modèle. Dans la forme comme dans le fond.

Dauphiné Photo

Présentation vivante. Valorisation de la conciliation de manière dynamique en quatre questions –réponses bien ramassées qui offrent une vue complète de la fonction. Informations service pratiques en complément pour préciser les jours, heures et lieux des permanences. Portrait rapide et photo des deux conciliateurs de Bourgoin-Jallieu. Des sourires avenants et des confidences qui incarnent et ancrent la conciliation dans ses dimensions humaines et de proximité. L’ensemble est redoutablement efficace. La talentueuse présentation, est à déguster comme un vrai gâteau de Savoie, sans modération. A partager avec gourmandise !

"Des apaiseurs"

« Les conciliateurs de justice se retrouvent souvent face à des histoires compliquées, parfois douloureuses, qu’ils doivent examiner avec diplomatie, compréhension, psychologie » confie Jean-Marie PASTORELLI, conciliateur de justice pour le canton de Bourgoin-Jallieu. On y met tout notre cœur  » raconte encore l’ancien maire à la retraite. « "Les conciliateurs sont des apaiseurs », ajoute son collègue Jean-Louis PICANO, vice-président des conciliateurs du Dauphine, Et ce n’est pas toujours simple. « On essaye de temporiser mais ce n’est pas évident quand les personnes ne se supportent pas. »

L’article complet dans le document ci-joint

Dauphiné Libéré