Ouest-France, 40 ans de la conciliation en Bretagne Deux conciliateurs de justice reçus au ministère

Ouest-France, 40 ans de la conciliation en Bretagne Deux conciliateurs de justice reçus au ministère

Dimanche 18 mars 2018, par Théophile LE DIOURON

Dans quelques jours, Jacky EOUZAN sera reçu, avec Théo LE DIOURON, au ministère de la Justice. Les deux conciliateurs de justice représenteront le département, et plus largement la Bretagne. « La conciliation se développe à vitesse grand V. De plus en plus de personnes viennent nous voir », observe Jacky EOUZAN, conciliateur de justice. Et ces auxiliaires de justice bénévoles pourraient avoir - encore - de plus larges missions dans les mois qui viennent.

Jacky Eouzan et THéo Le Diouron Ouest France du 15 mars 2018

Jacky EOUZAN vice-président et Théo LE DIOURON président de l’"association des conciliateurs de la cour d’appel de Rennes (ACCAR)

« À ce jour, il y en a 2 000 en France et le ministère de la Justice souhaite en recruter près de 1 000 supplémentaires pour les prochaines
années. »

Le mardi 20 mars, date du 40® anniversaire de la conciliation, il
sera reçu, avec Théo Le Diouron, président de l’Association des conciliateurs de la cour d’appel de Rennes (ACCAR), au ministère de la Justice.
Passionné, Jacky EOUZAN a à cœur de mener à bien sa mission. « La conciliation intègre les modes amiables de résolution des différends qui sont un processus de pacification et de résolution des conflits sans recours au juge. ».

Problèmes de voisinage...Mais pas que !

Le conciliateur s’apprête à accueillir trois nouveaux « confrères ». « Ce qui devrait soulager un peu le travail », commente celui qui a derrière lui vingt-quatre années de notariat mais aussi vingt ans en tant que délégué
général à la Fédération nationale de textile au Conseil national des patrons français (CNPF).
Car leur tâche est grande. « Le conciliateur peut être saisi dans tous les domaines dans lesquels les parties peuvent disposer de leurs droits, quel qu’en soit le montant, alors que pour le tribunal d’instance, exceptions faites des conflits concernant les baux, la compétence se trouve limitée aux conflits qui ne dépassent pas les 10 000 €. »
L’article complet :
https://www.ouest-france.fr/bretagne/cotes-d-armor/deux-conciliateurs-de-justice-recus-au-ministere-5626604

40 ans de la conciliateurs Ouest France Deux conciliateurs au ministère 15 mars 2018
40 ans de la conciliation Ouest France Bretagne deux conciliateurs reçus au ministère 15 mars 2018