Reims, l'efficacité de la conciliation à la MJD

Reims, l’efficacité de la conciliation à la MJD

Jeudi 23 février 2017, par LE DIOURON

Sous le titre l’efficacité de la maison de la justice et du droit, le journal l’Union de Reims consacre dans son édition du 19 février 2017 un joli reportage pour valoriser la conciliation de justice. « Il faut avoir la fibre sociale et beaucoup d’empathie » y explique Annick BARBARIN conciliatrice à Reims

Barbarin Annick Reims

« La MJD de Reims existe depuis 20 ans et on n’y pense pas toujours. Quand le litige porte sur des petites sommes ou un désaccord avec un voisin bruyant, le tribunal n’est pourtant pas la bonne solution » explique le quotidien rémois. La procédure est longue et trop coûteuse explique le journal l’union. Et de donner l’exemple d’un litige de consommation. La pose d’une baie vitrée, non conforme aux règlements de copropriété. Pas de réponse aux mises en demeure et lettre recommandée. « Essayons la MJD explique le journal ».
Sollicité la conciliatrice, Annick BARBARIN contact la société et fixa rendez-vous aux deux parties au palais de justice. Le commercial venu s’emballe et quitte très vite les lieux. Son chef de service reste celui sourd aux appels téléphoniques. La conciliatrice ne désarme pas. Au siège de la société elle finit par trouver une oreille attentive. « Le litige est ainsi réglé grâce à son obstination » souligne le journal.
« Ils sont 8 comme elle, poursuit le quotidien rémois, à donner de leur temps et de l’énergie pour s’occuper des petits soucis des personnes. 6 hommes et deux femmes « qui travaillent sans autre contrepartie que le plaisir d’aider les gens ».
« Il faut avoir la fibre sociale témoigne Annick BARBARIN pour se lancer dans cette activité. Si on n’a pas d’empathie, cela ne peut pas marcher ».
« C’est intéressant et gratifiant quand on parvient à un résultat » complète son collègue Philippe CREPEL. Il y a de plus en plus de personnes seules et beaucoup de voyous de gens indélicats parfois ce sont simplement des gens qui ne se parlent plus depuis longtemps. On arrive quand même à les faire communiquer on arrive à les faire communiquer à nouveau ».

Reims l efficacité de la conciliation à la MJD